France Analyse des dépôts et crédits bancaires tendances de 2007 à 2014

En résumé...

* Les encours de dépôts bancaires ont augmenté, mais un étranglement financier progressif et permanent de l’économie et de l’habitat ne s’est-il pas mis en place, par une moindre progression des encours

* Les quatre banques coopératives en France comptent 22,4 millions de sociétaires et 67 millions de clients (dont 1/3 seulement est sociétaire !). Comment conformément à leurs spots publicitaires ont-elles réellement consultés leur « sociétaires » sur l’utilisation de leur argent ?

* Les comptes ordinaires (32% des encours), en principe non rémunérés, ont augmenté de +171 milliards. De combien ont augmenté les recettes des banques par facturation de frais bancaire ?

* Les encours des livrets d’épargne populaire, et des plans d’épargne populaire ont diminué de 2007 à 2014 respectivement de 13.4 et 10.1 milliards

* Les encours de crédit progressent bien moins vite que les encours de dépôts. Les encours de crédit de trésorerie diminuent de 38 milliards d’€. Tous les responsables affirment « l’emploi est prioritaire » !

* Sans régler la question du logement des Français, les encours consacrés à l’habitat progressent au détriment des encours de crédits consacrés à l’économie réelle donc à l’emploi ?

* Un ratio = un outil citoyen pour analyser, comprendre, agir

Télécharger la version en pdf

accéder à l'analyse par région accéder à l'analyse par département regroupés par région


11. DÉPÔTS BANCAIRES

De 2007 à 2014 les encours des dépôts bancaires ont augmenté de + 43,3% passant de 1.156 milliards à 1.655 milliards, soit en équivalent valeur PIB 80% (1)

(1) Valeur PIB France 2070 milliards €

12. CRÉDITS BANCAIRES

De 2007 à 2014 les  encours des crédits bancaires ont augmenté   de + 24.9% passant de 1.373 milliards à 1.715 milliards, soit en équivalent  valeur  PIB 83% (1)



Si les encours de dépôts (courbe rouge) et les encours de crédits (courbe verte) avaient progressé  à l’identique, soit de  43.3%,

les encours de crédits auraient été portés à 1967 milliards soit 253 milliards supplémentaires au service de l’économie et du logement.(courbe violette en pointillé)

 

253 milliards ont-ils été soustraits à l’économie réelle ?

Depuis 2008, les encours des dépôts ont progressé beaucoup plus vite  que les encours de crédits. Pourquoi ?


14. AFFECTATION  DES ENCOURS fin 2014  

14.1 Les encours de dépôts

14.1a. Les encours de dépôts (novembre 2014) proviennent pour

• 32.07 % des comptes ordinaires (Courbe et surface marron)

• 49.59.% des livrets dont

    •    2.76% livrets d’épargne populaire    Destiné exclusivement aux citoyens Non imposables

     •   6.02 % Livrets de développement Durable (Courbe et surface violette)

     • 14,65% Épargne logement : -1.86% C.E.L 1.86 ; -P.E.L 12.79% (Courbe et surface rose))

• 16,36 % comptes créditeurs à terme


14.1b. progression des encours de dépôts par catégorie

La progression globale de 2007 à 2014 a été de 499 milliards soit plus de 43.18% et se décompose ainsi par catégorie :

*Comptes créditeurs à terme +78.27%, (couleur verte)

*Livrets courants +67.95%, (couleur violette)

*Livrets développement durable (couleur bleue) +63.95% en 8 ans, *Comptes ordinaires créditeurs +47,51%, (marron)

*Plan d’épargne logement +13.04%, (couleur rose)

*Livrets d’épargne populaire - 22.73, *Plan d’épargne populaire -31.59%


Livrets développement durable

La progression de +63.95% en 8 ans, marque le pas depuis fin 2012 en montant.

Leur part dans les encours de dépôts est en légère diminution.

Beaucoup de promesses sont faites sur le thème : Le développement durable source d’emploi …

Avec quel financement ?

14.2 Les encours de crédits

14.2a. Les encours de crédit (novembre 2014) sont affectés pour

• 54.06% aux crédits à l’habitat (couleur verte)

• 40,43% au maintien et développement de l’emploi

     • 24.58% aux crédits à l’équipement, (couleur bleue pale)

      • 13.94% aux crédits de trésorerie, (couleur bleue foncée)

      •   1,58% aux crédits à l’exportation,

      •    0.33% au crédit bail


14.2b. progression des encours des crédits par catégorie

La progression globale de 2007 à 2014 a été seulement de +342 milliards pour les encours des crédits soit + 24.90% (Couleur marron) face à +499 milliards pour les encours des dépôts soit + 43.18%. (Couleur bleue foncée)

Le graphique ci-joint illustre la régression de la progression des encours de crédits par rapport aux encours de dépôts

La décomposition par catégorie est la suivante :

* Crédit à l’exportation +59.29%,

* Crédit à l’habitat +43.94%, (couleur verte)

* Crédit à l’équipement +34.54%, (couleur bleue pale)

Toutes les autres catégories sont en régression dont

* Crédit de trésorerie - 13,67% (couleur bleue)

* Comptes ordinaires débiteurs – 24.66%


 Encours de crédits de trésorerie : Ils passent de 277 milliards d’€ à 239 milliards d’€ soit – 38 milliards ce qui traduit en chiffre le manque de soutien dont se plaignent la majorité des entreprises très petites, petites et moyennes, employeuses de la majorité des salariés de notre pays. Un accroissement des encours de trésorerie au même niveau que l’ensemble des encours de crédits, soit + 24.9% aurait donné un encours de 345 milliards. Une progression identique à celle des encours de dépôts aurait donné un encours de 396 milliards soit 157 milliards de possibilité de financement supplémentaire au service du maintien et de la création d’emplois. De combien pèsent les difficultés de trésorerie dans la fermeture d’entreprises et l’accroissement du nombre de chômeurs ?

 La progression des crédits à l’habitat de 283 Milliards est significative pour un encours total de 927 milliards. Face à ces montants le 19éme rapport de la Fondation Abbé Pierre interroge.

 La progression des crédits à l’exportation +59.29% en 8 ans, marque le pas depuis fin 2010 en montant. Leur part dans les encours est en nette diminution (2012 :1.93%, 2014:1.58% soit – 18%) Les exportations source d’emploi ? Avec quel financement ?

 Les comptes ordinaires débiteurs source de facturation bancaires n’ont pas progressé mais sont en forte réduction de 14 milliards.

Indicateur Investissement en local des depots bancaires locaux tome1 France Régions
01. Dossier Encours Vcompressée pour Fra
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Rechercher sur le site

Droit de préemption des salariés 

Le gouvernement et nos élus ne l'ont pas souhaité.

La reprise en Scop c'est maintenir  et développer l'emploi un exemple dans le bâtiment la Scop BOUYER

la scop qui tire le marché français de la brique en terre cuite

lire plus

 

Le Guide  

de l'Economie Equitable

un ouvrage collectif

Sylvie Mayer et Jean Pierre Caldier
coauteurs et coordinateurs

 

S'offrir ou offrir un livre, soutenir un projet solidaire

acheter sur le web 10€

sommaire contenu auteurs


 

Ap2E « Agir pour une Économie Équitable »

a vocation à rassembler des citoyennes et citoyens qui souhaitent au delà de leur citoyenneté politique exercer une citoyenneté économique dans le cadre d'une démocratie participative.

Ap2E « Agir pour une Économie Équitable »

a vocation à mettre à votre disposition des outils pour agir concrètement seul ou ensemble dans le cadre d'actions de lobbying en direction des responsables politiques, économiques, associatifs de notre pays et d’Europe.