Ap2E - CERN rencontre avec des chercheurs et Jack Steinberger

Genève, impossible d'aller à la recherche d'alternatives pour le futur sans rencontrer les chercheurs du CERN.
C'est d'abord un exemple de collaboration internationale. C'est ensuite un projet que les hommes ont su faire perdurer depuis plusieurs décennies; C'est enfin la recherche de nos origines mais aussi de notre futur.
Notre voyage en Chine, nos carnets de voyage, ont été à la base de notre rencontre avec les chercheurs de plusieurs nationalités. La Chine interroge... 
Notre interrogation, réflexion, proposition...
Ayant participé aux dernières Rencontres du Mont blanc, l'anti Davos de l'Economie Sociale et Solidaire, souhaitons que les dirigeants élus de  l'Economie Sociale à travers le Monde s'inspirent de cette collaboration internationale, de ces projets internationaux pour faire émerger une mondialisation alternative sur la base des principes essentiels et rassembleur d'une Economie Equitable.


Le CERN
,
Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, est le plus grand laboratoire de recherche en physique des particules du monde.
Il a son siège à Genève.
Ses États membres actuels sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.
La Commission européenne, les États-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, l'Inde, Israël, le Japon, la Turquie et l'UNESCO
ont le statut d'observateur.


Microcosm
le musée interactif du CERN

Entre l'infiniment grand et l'infiniment petit, le Microcosm vous donnera les clefs pour comprendre les secrets de la matière. Dans cette exposition vous explorerez les mystères de l’Univers, mais vous découvrirez aussi les immenses outils des physiciens, les accélérateurs et les détecteurs, décortiqués pour vous !

+41 22 767 8484

Un exemple ATLAS

l’une des grandes expériences construites pour le LHC.

Une multitude de détecteurs de particules sont concentrés dans un système qui pèse au total 7000 tonnes.
ATLAS est l’une des plus grandes collaborations jamais tentées dans le domaine de la physique.
L’expérience compte 1800 physiciens (y compris 400 étudiants) provenant de plus de 150 universités et laboratoires dans 35 pays : » Allemagne, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Belarus, Brésil, Canada, Chine, Danemark, Espagne, États-Unis, France, Géorgie, Grèce, Israël, Italie, Japon, Maroc, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan et Turquie outre les scientifiques du CERN et du laboratoire russe IURN ; les physiciens qui prennent part à l'expérience sont appuyés par un grand nombre de techniciens et d'ingénieurs hautement qualifiés. Cela exige, bien évidemment, une bonne organisation, qui laisse toutefois à chacun la possibilité de faire connaître son point de vue.
en savoir plus

Jack Steinberger
Prix Nobel
Il a quitté son Allemagne natale à l'âge de 13 ans à cause de la montée de l'antisémitisme du parti nazi.
Il émigra aux États-Unis où il vécut de nombreuses années avant de s'installer en Suisse pour travailler au CERN.
Il co-découvrit le neutrino muonique. et reçut conjointement le prix Nobel de physique en 1988 « pour la méthode du faisceau de neutrinos et la démonstration de la structure en doublet des leptons grâce à la découverte du neutrino muonique». Il a remis le montant en argent associé à sa portion du prix Nobel à la New Trier High School où il avait été élève.


Témoignage de Egil Lillestol

physicien des particules de l'université de Bergen
"De prime abord, le CERN ressemble à un énorme complexe industriel.
Les bâtiments s'agglutinent de façon désordonnée autour de grandes machines dévolues à la production de particules de haute énergie.
C'est dans les restaurants qu'un visiteur scientifique découvre la vraie saveur du CERN, en même temps que celle de la cuisine suisse.

Aux tables environnantes, des discussions animées sur des théories de haut vol, sur des expériences complexes ou sur les meilleures stations de ski vont bon train dans une demi-douzaine de langues, parmi lesquelles l'anglais écorché domine.
Des physiciens de tous horizons, en tenue décontractée pour de longues journées de travail, forgent des amitiés le temps d’un repas rapidement avalé.
Petit à petit, cet environnement finit par nous sembler banal, ce qui est dommage car il n'y a aucun endroit au monde qui ressemble au CERN".

Vous cherchez Jean-Pierre Merlo ?
Docteur en physique, l'initiateur de cette visite
Jean-Pierre Merlo travaille au CERN.

Il a collaboré avec l'artiste Gianni Motti pour organiser son «tour du tunnel du LHC», à voir à la Villa Bernasconi. en savoir plus
Sur quoi porte votre recherche?
Dans le passé, la physique du neutrino, puis des bosons lourds qui interviennent dans la radioactivité.
En préparation pour le LHC, mes recherches se portent sur le Higgs, responsable de la masse des autres particules.
A quoi cela va-t-il servir?
Dans l'immédiat, à rien, si ce n'est à mieux comprendre la matière et l'univers, ce qui n'est pas rien.
Dans le futur peut être la source d'applications.

Pensez-vous aboutir?
Je ne peux rien prédire. On a de bonnes théories qui doivent être confirmées par l'expérience. Parfois on trouve de l'inattendu. Il faut être très patient dans ce métier.
Qu'est-ce qui vous motive?
La curiosité.
Comment considérez-vous les conditions de recherche à Genève?
Genève a la chance d'avoir le CERN, plus grand centre mondial de recherche en physique des particules.
La découverte du siècle?
La théorie quantique de la matière et l'énergie nucléaire.
La découverte que vous ­attendez?
Le Higgs bien sûr et ce que l'on n'attend pas. Votre modèle?
Rosa Luxemburg.
Votre livre de chevet?
Arthur Rimbaud. Mais souvent je relis Matérialisme et empiriocriticisme de Lénine.
Cet étonnant bouquin écrit à Genève vers 1905 est une critique des idées de matière au moment où Einstein propose la Théorie de la relativité. Rosa Luxemburg est à Berne à ­l'époque.
Interview Tribune de Genève 2005

Note Ap2E:
Sa passion : vous présenter les rayons cosmiques avec pédagogie et vous faire visiter son lieu de recherche

Rechercher sur le site

Droit de préemption des salariés 

Le gouvernement et nos élus ne l'ont pas souhaité.

La reprise en Scop c'est maintenir  et développer l'emploi un exemple dans le bâtiment la Scop BOUYER

la scop qui tire le marché français de la brique en terre cuite

lire plus

 

Le Guide  

de l'Economie Equitable

un ouvrage collectif

Sylvie Mayer et Jean Pierre Caldier
coauteurs et coordinateurs

 

S'offrir ou offrir un livre, soutenir un projet solidaire

acheter sur le web 10€

sommaire contenu auteurs


 

Ap2E « Agir pour une Économie Équitable »

a vocation à rassembler des citoyennes et citoyens qui souhaitent au delà de leur citoyenneté politique exercer une citoyenneté économique dans le cadre d'une démocratie participative.

Ap2E « Agir pour une Économie Équitable »

a vocation à mettre à votre disposition des outils pour agir concrètement seul ou ensemble dans le cadre d'actions de lobbying en direction des responsables politiques, économiques, associatifs de notre pays et d’Europe.